Languages

"Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité." (Source : Art.1 "Déclaration universelle des droits de l'homme")

Définition

Que sont les droits de l'homme ?

L’idée des droits de l’homme est aussi simple que forte : toute personne a le droit d’être traitée avec dignité. Les droits de l’homme sont inhérents à tous les êtres humains, quels que soient leur nationalité, lieu de résidence, sexe, origine nationale ou ethnique, couleur, religion, langue ou toute autre situation. Ces droits sont tous indivisibles, indissociables et interdépendants. Cela signifie qu’une amélioration apportée à l’exercice d’un droit facilite le progrès des autres droits. De même, la privation d’un droit affecte l’exercice de tous les autres.

Quelles sont les sources officielles liées aux droits de l'homme ?

Pris ensemble, ces documents constituent le point de référence minimum en ce qui concerne les droits de l’homme internationalement reconnus.

En quoi les droits de l'homme concernent-ils les Etats ?

Les Etats ont l’obligation juridique de respecter, protéger et mettre en œuvre les droits de l’homme établis dans les conventions internationales qu’ils ont ratifiées. Qu’entendons-nous par là ?

  • Respecter : les Etats doivent s’abstenir de s’opposer à la jouissance des droits de l’Homme, ou de la restreindre
  • Protéger : les Etats doivent protéger les individus et les groupes contre les violations des droits de l’homme, notamment par des entreprises commerciales
  • Mettre en œuvre : les Etats doivent prendre des mesures de discrimination positive pour faciliter la jouissance des droits de l’homme élémentaires
En quoi les droits de l'homme concernent-ils les entreprises ?

Il est admis depuis longtemps que les entreprises peuvent avoir une incidence profonde sur les droits de l’homme. Les actions des entreprises commerciales, tout comme celles des acteurs privés, peuvent influer sur la jouissance des droits de l’homme, de façon positive ou négative.

Les entreprises peuvent influer sur les droits de l’homme de leurs employés, de leurs clients, des travailleurs de leurs chaînes logistiques ou des collectivités qui gravitent autour de leurs activités. En effet, l’expérience montre que les entreprises peuvent porter atteinte aux droits de l’homme et le font effectivement là où elles n’accordent pas suffisamment d’attention à ce risque et à la façon de le réduire.

De manière générale, les traités internationaux relatifs aux droits de l’homme n’imposent pas d’obligations juridiques directes aux entreprises. Il appartient en revanche aux Etats de mettre en place et de faire appliquer les législations nationales, notamment des lois fixant l’âge minimum légal de travail, qui puissent amener les entreprise à respecter les droits de l’homme. Toutefois, les devoirs spécifiques des entreprises en matière de droits de l’Homme font depuis longtemps l’objet de débats.

→ Les Principes directeurs relatifs aux entreprises et droits de l’homme ont été mis au point pour fournir des éclaircissements sur les rôles et responsabilités des Etats et des entreprises en matière d’incidence sur les droits de l’homme.