Languages

POSECO & JobYourself : Integrer le développement durable dans l’ADN de l’entreprise

Les questions sociétales revêtent une nature complexe et, en tant qu’organisation, faire cavalier seul en la matière pourrait mener à un échec. Toutefois, en réunissant les forces et l’expertise de plusieurs organisations, l’on pourrait être en mesure de relever les défis du développement durable ; une méthode de travail également qualifiée de « partenariat ». Cependant, tout comme le développement durable, les partenariats (ou la « co-création ») n’en sont qu’à leurs premiers balbutiements. C’est pourquoi, en 2015, l’IFDD a décidé de concentrer l’appel à subsides sur ces partenariats. Maintenant que les projets battent leur plein, nous souhaitons les répertorier. Comment se déroulent les projets, mais surtout, comment se déroulent les partenariats ? Pour la quatrième et dernière fois, nous nous sommes réunis avec POSECO et JobYourself à propos de leur projet « ADN-DD ».

Grâce au projet « ADN-DD », les partenaires entendent stimuler les entrepreneurs à intégrer le développement durable dans l’ADN de l’entreprise. L’objectif de ce projet étant d’aider les candidats entrepreneurs à intégrer le développement durable dans leur projet. L’idéal serait d’incorporer le développement durable dans le « core business » (produit/service) ou, à tout le moins, dans l’approche globale de l’entreprise. Le projet est axé sur les candidats entrepreneurs, qui sont accompagnés par DEBUuT/JobYourself et d’autres Guichets d'Économie Locale à Bruxelles.

Un partenariat entre POSECO et DEBUuT/JobYourself sommeillait depuis un certain temps déjà. Par ailleurs, ces deux organisations partagent le même bâtiment et le même étage depuis quelques années. L’appel à subsides de l’IFDD a dès lors donné un coup de pouce à cette coopération.

Au cours de dix réunions (six réunions thématiques et quatre ateliers Business Model Canvas), l’on a mené une réflexion sur le développement durable et ce, sur le plan tant théorique que pratique. Le développement durable au sein d’une entreprise s’articule en effet autour de deux éléments importants : premièrement, avoir conscience des différents aspects et, deuxièmement, traduire ces aspects dans la pratique. Les candidats ont été encouragés à réfléchir sur plusieurs aspects : la définition du développement durable, la signification d’un entrepreneur durable, les implications du développement durable pour un individu, les principaux défis (sociétaux), etc. Par la suite, ces réflexions ont été projetées sur leur propre projet : est-ce important pour vous, est-ce que vous l’avez déjà inclus dans votre projet, etc. ? Les organisateurs indiquent que plusieurs candidats avaient déjà intégré le développement durable dans leur plan de projet. Parmi les entrepreneurs qui l’avaient déjà fait, plusieurs étaient ceux qui ne l’avaient pas fait sciemment et qui ne s’en rendaient donc pas compte. La plupart des candidats qui n’avaient pas encore intégré le développement durable se montraient réellement intéressés à le faire.

Lors des séances, l’accent a été en particulier mis sur l’échange mutuel. Les rencontres consistaient essentiellement en un échange d’expériences. Le but du projet était que chaque candidat puisse avoir la possibilité d’améliorer son projet ; en encourageant le dialogue, d’autres candidats apportent souvent des idées intéressantes. Fait marquant aux yeux des deux partenaires, de nombreux participants disposaient déjà au départ d’un projet individuel mais, au fil des séances, plusieurs candidats ont affirmé être intéressés à conclure des partenariats. Le projet « ADN-DD » est non seulement un partenariat à proprement parler, mais il a aussi engendré de nouveaux partenariats. Et même si les candidats ne venaient pas à réellement coopérer, il s’agit d’une belle manière d’élargir son réseau.

Après chaque séance et chaque lecture, l’on a rédigé des résumés contenant des trucs et astuces, etc. Ces résumés ont été à la fois diffusés en interne auprès des candidats et partagés sur le site Internet et les médias sociaux. Toutes les informations sont ainsi disponibles en externe pour les personnes intéressées.

Les deux partenaires sont unanimes : la coopération dans le cadre de ce projet se déroule sans anicroche. S’ils avaient lancé un tel projet seuls, ils n’auraient jamais remporté autant de succès. Dès le départ, les choses ont été mises au clair et les responsabilités clairement définies. Ainsi, POSECO s’occupe plutôt de la partie opérationnelle du projet. Le centre dispose en effet d’une équipe expérimentée en la matière qui traite de ce sujet au quotidien. Pour JobYourself, il s’agit d’assurer les contacts. Forte d’un large réseau d’entrepreneurs, il était logique que cette asbl prenne en charge cette mission.

L’un des avantages d’un partenariat est que les partenaires peuvent partager leur expertise. À titre d’exemple, dans le partenariat qui nous occupe, l’expertise concernant le développement durable se trouve plutôt dans le chef de POSECO, tandis que l’asbl JobYourself est plus expérimentée en matière d’accompagnement des entrepreneurs. À l’issue de ce projet, les deux partenaires auront très certainement amélioré leur expertise et leurs connaissances concernant ces deux aspects et thèmes.

Le projet « ADN-DD » ne constitue pas le premier partenariat pour POSECO et JobYourself. Actuellement, plusieurs partenariats similaires sont en cours avec d’autres organisations. Il ne faut donc pas toujours chercher loin pour trouver le partenaire idéal (il peut se trouver dans le même bâtiment, au même étage !).

Étant donné que la coopération se déroule si bien et que les participants donnent un feedback très positif, les deux partenaires se tournent logiquement vers l’avenir. S’ils n’ont pas encore officiellement décidé de rempiler pour une deuxième version, la réflexion est en cours. Ainsi, il se pourrait qu’une deuxième version du projet ait d’autres professions dans le viseur. Il est en tout cas important de suivre les candidats afin de parvenir à évaluer l’impact à long terme. Les candidats de cette première édition pourraient ainsi être invités lors de l’édition suivante pour être érigés en exemples de bonnes pratiques. Toutefois, les deux partenaires affirment de concert qu’ils ne veulent en aucun cas forcer les choses s’agissant d’un nouveau partenariat. Nous devrons donc quelque peu patienter pour savoir s’il sera donné suite au projet « ADN-DD » (avec ou sans les deux partenaires).

L'expérience a été vécue comme un grand succès auprès des coachs et de la direction de JYB. Ils vont donc naturellement poursuivre sur cette lancée et intégrer l'angle "durable" dans leur processus d'accompagnement des entrepreneurs. L'impact de ce projet-pilote est donc installé dans la durée.