Languages

Appel à projets : Partenariats

Les partenariats, portés par plusieurs organisations de nature différente, sont autant d'incitants pour la société à aller dans le sens du développement durable. Surtout si les partenaires développent, dans une logique de co-création et sur un pied d’égalité, un projet dont ils négocient ensemble l’objectif et les moyens qu’ils y consacrent en vue de mener des actions conjointes. Les partenaires étudient ensemble les problèmes, identifient le besoin de co-création et de formulation conjointe (chacun se basant sur sa propre expertise) de réponses innovantes aux principales questions en matière de durabilité. « Une société inclusive doublée d'un environnement protégé et d'une économie adaptée aux défis économiques, sociaux et écologiques ». Les projets des partenariats devaient offrir une réponse innovante à ces défis sociétaux. Les quatre projets de partenariats suivants ont été choisis par un jury extérieur :

1. L'ADN-DD pour jeunes entrepreneurs indépendants en intégration professionnelle (POSECO & DEBUUT)

Ce projet pilote sera mis en œuvre par POSECO et DEBUUT. DEBUUT accompagne les jeunes demandeurs d'emploi soucieux de créer leur propre entreprise. POSECO, le centre d'action pour l'économie positive, dispose d'une importante expertise en matière de développement durable. Une approche économique en harmonie avec les défis sociaux d'aujourd'hui, voilà ce que les partenaires entendent concrétiser. Le projet pilote est axé sur les futurs entrepreneurs et entend les appuyer et les guider dans l'intégration du développement durable dans leur projet d'entreprise. À l'aide de quelques séances, différents thèmes sont abordés, portant sur la durabilité, ainsi que sur les valeurs sociétales et la manière de les intégrer dans un projet d'entreprise. La méthodologie inclut à la fois des séances collectives et du travail en équipe ou « co-working ». Grâce à ce projet, les partenaires entendent appuyer les candidats entrepreneurs, afin que ceux-ci intègrent d'entrée de jeu la dimension du développement durable, de manière stratégique, de préférence dans leur cœur de métier et à tout le moins dans leur approche générale. En d'autres termes, afin que le développement durable soit inscrit dans leur ADN. Par ailleurs, le projet s'appuie également sur un volet de « formation des formateurs » pour les coaches, de manière à ce que ceux-ci puissent, à leur tour, propager également cette notion de durabilité. Par le biais de ce projet, les partenaires entendent répondre tant aux impératifs de cohésion sociale que d'économie adaptée et de protection de l'environnement. L'IFDD appuie ce projet par un subside d'un montant de 24.500 euros.

2. Le secteur des taxis et les mouvements environnementaux : Ensemble vers une flotte plus écologique (GTL & Bond Beter Leefmilieu Vlaanderen & DTM-Taxi)

Il convient de protéger notre environnement et notre économie doit également refléter cet impératif. Dans ce cadre, le secteur des taxis entend assumer une fonction d'exemple et jouer un rôle de pionnier, en recherchant des solutions innovantes. Le Groupement national des Compagnies de Taxis et de Véhicules de Location avec Chauffeur (GTL) et le Bond Beter Leefmilieu Vlaanderen (BBLV) se sont donc associés en vue de rendre la flotte plus écologique. Les taxis électriques ont en effet un double impact : non seulement leur impact sur la pollution atmosphérique s'en trouve supprimé, mais en plus, ils confèrent au véhicule électrique le statut de « nouvelle norme ». Le projet entend tester la faisabilité de l'objectif « Dès 2020, tous les taxis de Flandre rouleront à l'énergie verte ». D'une part, on étudiera l'effet qui serait produit si l'on accélérait l'introduction des taxis électriques. D'autre part, les partenaires espèrent également réduire le seuil d'accès aux véhicules électriques pour les particuliers.

Au cours des premières phases du projet, une liste d'idées émises par des parties prenantes pertinentes a été dressée. Le projet sera également guidé par des experts en mobilité extérieurs. À partir de début 2016, le projet sera confronté à la pratique. Pour cela, il a été choisi de collaborer avec DTM-Taxi, une importante compagnie anversoise de taxis, dont le projet est de s'équiper de véhicules électriques. Pour terminer, les résultats obtenus dans le cadre de ce projet pilote permettront d'identifier les opportunités et goulets d'étranglement de demain. De cette expérience ressortiront des recommandations réalistes et concrètes à l'usage du secteur des taxis et des décideurs politiques, utiles pour rendre le secteur des taxis innovant et durable à court terme. L'IFDD appuie ce projet par un subside d'un montant de 25.000 euros.

3. Les citoyens au service d’une économie durable (Fondation pour les Générations futures & CEDON & 7 autres partenaires)

De plus en plus de citoyens développent ou participent à des activités d'économie durable. Quel modèle d'entreprise durable utilisent-ils ? Comment se présente leur direction, quels liens existe-t-il avec les parties prenantes, quels sont leurs points forts, leurs points faibles et leurs défis ? Quelles leçons pouvons-nous en retirer ?  Par le biais de ce partenariat multilingue, la Fondation pour les Générations futures, 2 écoles supérieures (KULeuven - Faculteit Economie en Bedrijfswetenschappen (FEB) - Campus Brussel Onderzoeksgroep Centrum voor Economie en Duurzaam Ondernemen (CEDON) et la Haute École de la Province de Namur) et 6 initiatives économiques (Le chant des cailles, Beauvent, Réseau Solidairement, La Surizée, Gent En garde, Énergie 2030) cherchent ensemble une réponse à ces questions, pour soumettre ensuite leurs conclusions aux étudiants et aux entrepreneurs. Le projet s'appuie sur 3 piliers :

  • Échanger des expériences et instaurer un dialogue entre les 9 partenaires
  • Co-élaborer et animer un programme comportant 6 ateliers de pratique pour les étudiants et les entrepreneurs
  • Coproduire 6 documents multimédias en ligne, commentant les principales conclusions des ateliers

L'IFDD a appuyé ce projet par un subside d'un montant de 25.000 euros.

4. Pharmacie humanitaire et durable (Médecins du Monde & Multipharma)

Avec Multipharma et l'appui de Pharma.be, Médecins du Monde envisage la mise sur pied, à Bruxelles, d'un projet pilote « Pharmacie humanitaire et durable ». Le projet a pour but de collecter, stocker et distribuer des médicaments aux organisations humanitaires. Il s'agit, dans ce cas, de médicaments inutilisés (non périmés) qui, pour l'heure, aboutissent souvent au rebut ou restent dans les armoires des pharmacies. Le groupe cible se compose de patients vulnérables et démunis de Médecins du Monde ou d'autres organisations humanitaires. Le projet pilote comporte les étapes suivantes :

  • Le développement, avec guidage extérieur, d'un plan d'entreprise incluant la possibilité de financer durablement le projet ;
  • La recherche de partenaires supplémentaires ; on songe ici aux entreprises pharmaceutiques, aux services publics et aux autres organisations humanitaires ;
  • Une campagne de sensibilisation destinée à impliquer les citoyens dans le projet.

En fonction des résultats obtenus dans le cadre du projet pilote, l'initiative pourrait également être étendue à d'autres grandes villes de Belgique. L'IFDD appuie ce projet par un subside d'un montant de 25.000 euros.

Generation T (The Shift)

Generation T est un projet né de la coopération entre The Shift et Act4Change. The Shift est une organisation regroupant différents partenaires qui souhaitent travailler sur le thème de la durabilité. L'autre organisateur, Act4Change, est essentiellement axé sur les jeunes. Son but est d'appuyer les jeunes pionniers dans leur engagement. Generation T a été fondé avec pour principal objectif de créer un réseau de jeunes qui veulent contribuer à une société durable. Par ce projet, The Shift espère notamment stimuler ses membres à s'engager davantage, lorsque les jeunes de Generation T posent un regard aigu et critique sur leur organisation ou entreprise. Parmi plus de 200 envois, un jury composé d'experts dans les différents domaines a sélectionné 100 jeunes pleins d'inspiration, qui souhaitent marquer la différence. On les appelle les « changemakers ».

Au cours de l'année prochaine, les 100 changemakers sélectionnés seront guidés par The Shift, Act4Change et d'autres partenaires. Generation T donnera non seulement aux jeunes une meilleure visibilité, mais il les guidera également et leur permettra d'entrer en contact avec un large réseau d'autres jeunes et d'organisations qui, tout comme eux, veulent apporter leur pierre au processus de durabilisation. Les 100 lauréats figurent sur le site internet de Generation T. L'IFDD appuie cette initiative par un subside d'un montant de 29.000 euros.

Baromètre RSE pour la Belgique en 2015 (Antwerp Management School)

La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) consiste à créer une valeur économique en tenant compte de considérations écologiques, humaines et éthiques ! Le Baromètre RSE en Belgique est un projet d'étude, qui contrôle quelles pratiques les entreprises mettent en œuvre pour entreprendre de manière sociétalement responsable. Le projet se composait de 5 volets différents :

  1. En se basant sur l'étude, un état de la question a été établi au sujet des entreprises belges. Les résultats ont ensuite été comparés avec ceux d'une étude semblable effectuée en 2011.
  2. À l'aide de ce Baromètre, d'autres entreprises peuvent évaluer leurs performances relatives sur le plan de la responsabilité sociétale des entreprises.
  3. Grâce à ce projet d'étude spécifique, la coopération entre différents acteurs/organisations RSE et des institutions académiques a été favorisée.
  4. La diffusion de ce rapport vers un large public suscite également une importante sensibilisation. Le rapport sera par ailleurs utilisé comme matériel d'étude dans un certain nombre d'établissements d'enseignement (à l'intérieur du pays et à l'étranger).
  5. Ce Baromètre a également été le point de départ d'une édition internationale du Baromètre CSR.

L'IFDD appuie ce projet à concurrence d'un montant de 15.000 euros.

Festival LaSemo 2015 (ASBL LaSemo)

Depuis sa fondation, il y a 8 ans, l'ASBL LaSemo organise un festival de trois jours au mois de juillet à Enghien, dans lequel des initiatives durables sont intégrées au cœur du projet. Les initiatives sont : tri et réduction des déchets, gobelets réutilisables, toilettes sèches, instruments de musique fabriqués à partir de matériaux récupérés, sensibilisation des artistes, fournisseurs locaux, éclairage LED, mobilité douce et accessibilité des personnes à mobilité réduite. Le festival vise à sensibiliser le grand public (20.000 visiteurs) à un certain nombre de thèmes durables. L'association possède un label Access-i et a obtenu également le label ISO 20121 en 2015. Une primeur en Belgique. La norme internationale ISO 20121 vise à promouvoir la dimension du développement durable dans l'organisation d'évènements. L'IFDD appuie ce projet à concurrence d'un montant de 10.000 euros.

Parlement citoyen climat (ULG)

Ce projet pilote est une coopération entre l'Université de Liège et la Province du Luxembourg. Il s'agit du premier Parlement citoyen créé en Région wallonne, à l'inspiration des expériences innovatrices du Canada, d'Irlande et d'Islande. Ce projet avait pour objectif d'atteindre un maximum de citoyens, en mobilisant la province complète. Pendant 3 week-ends, les citoyens ont été invités à débattre de l'impact des changements climatiques sur leur territoire et des moyens d'y faire face et cela, à l'aide d'exemples concrets : crise de la biodiversité, dégradation des forêts, problèmes de santé, etc. Ce projet diffère des consultations du passé par deux innovations. D'une part, par l'ordre public commun. D'autre part, parce que les citoyens ont été tirés au sort, ce qui favorise la diversité du public et l'impartialité du débat. Le tirage au sort a été également complété par des mesures spécifiques, visant à recruter des jeunes, des femmes et des sans-abris, trois groupes cibles qui, de manière générale, sont mal représentés. En décembre 2015, des représentants ont été choisis dans chaque Parlement citoyen local et se sont réunis à Paris au sein d'un grand Parlement citoyen européen, dans le cadre de la conférence sur le climat. Ce projet pilote a apporté une contribution aux trois piliers du développement durable : environnemental, socio-politique et économique. La contribution financière de l'IFDD s'est élevée à 15.000 euros.

Promenades photographiques en Condroz (Centre culturel de Marchin)

La 7e édition des Promenades photographiques en Condroz, qui s'est tenue chaque week-end du mois d'août, a également connu un grand succès en 2015 ! Le thème de cette édition était “Avec plaisir”. Ce thème a été sélectionné avec un clin d'œil à notre monde devenu fou. Dans un contexte global qui souffre du découragement, de la violence et de l'angoisse, l'organisation a sciemment choisi, par le biais des promenades photographiques à travers le Condroz, de privilégier à nouveau le côté du plaisir, des petites joies de l'existence, de l'échange et du partage. Près de 80 jeunes volontaires ont collaboré à l'ensemble du projet. De nombreux accords de coopération ont, en outre, été conclus entre les commerçants locaux et un certain nombre de nouvelles coopérations ont même été initiées. Ce fut donc un bel exemple de la manière dont des partenariats ont contribué au succès d'un projet ou d'un évènement. L'IFDD a octroyé un appui financier d'un montant de 3.000 euros au projet.

Prix du meilleur rapport de durabilité (IRE)

La 17ème édition des « Awards for best Belgian sustainability report » a été organisée en 2015 par l'Institut des Réviseurs d'Entreprise (IRE). Depuis plusieurs années, l'IRE occupe une place active sur le plan du rapportage et de la responsabilité sociétale des entreprises. Par le biais de ces awards, l'IRE entend, d'une part, stimuler les organisations à établir un rapport sur leurs activités dans le domaine du développement durable et, d'autre part, mettre en lumière des acteurs qui font rapport et communiquent de manière transparente sur les aspects sociétaux du bien-être et leur impact sur l'environnement. Alors qu'il ne s'agissait, jusqu'il y a peu, que de rapports environnementaux pour les grandes entreprises, les aspects économiques et sociétaux doivent actuellement également figurer dans le rapport. Quatre catégories ont également été prévues cette année. À savoir les grandes organisations, les PME, les NGO et les autres organisations (par exemple, les services publics). C'est dans cette dernière catégorie que, cette année, l'IFDD a tenté sa chance pour la première fois par le biais de son rapport de durabilité. Plusieurs administrations fédérales ont introduit cette année un rapport de durabilité, dont notamment la Chancellerie du Premier ministre et le SPF Économie. Un total de 58 rapports ont été introduits, répartis entre les quatre catégories. Une tendance positive se dessine, car le nombre de rapports de durabilité augmente chaque année. L'IFDD a appuyé cet évènement à concurrence d'un montant de 25.000 euros.

Festival Les Inattendues (Maison de la Culture de Tournai)

Dans le cadre de « Mons, Capitale européenne de la Culture 2015 », la 5ème édition du Festival « Les Inattendues » a eu lieu à Tournai du 26 au 30 août 2015. Depuis le début, le festival est appuyé par la Province du Hainaut. Il est organisé par la Maison de la Culture de Tournai et appuyé par la Ville de Tournai. L'accent a, cette année, été mis sur les nouvelles technologies, avec pour thème principal « Penser/improviser - La musique doit sauver le monde ». Cette approche lie la culture et le développement durable, notamment à l'aide des représentations suivantes : « Prospective et improvisation, la troisième révolution industrielle », « Mémoires d'un robot philosophe », « Époque des transitions » et « Cyborg Paradoxe », qui permettent au public de se poser des questions sur la notion de développement durable, sur l'automatisation et sur la transition (passage). Un potager pharmacologique a été installé dans le festival. Ce fut un exemple de pratique, combinant de nombreuses initiatives citoyennes qui favorisent la réflexion sur l'approvisionnement alimentaire. L'IFDD a appuyé cet évènement à concurrence d'un montant de 10.000 euros.