Languages

L'IFDD a-t-il une responsabilité sociétale ? Bien entendu. La société évolue vers un monde dans lequel la transparence constitue la nouvelle confiance de base.

Les parties prenantes réclament plus de clarté sur les efforts entrepris par l'IFDD et sur l'impact de ceux-ci sur les plans tant social et écologique qu'économique. C'est la raison pour laquelle nous nous sommes interrogés sur la manière dont nous pourrions définir le contenu de cette responsabilité sociétale. Et sur la manière dont nous pourrions garantir la qualité de ce contenu.

En 2014, l'IFDD a lancé le projet pilote 'Rapport de durabilité suivant la GRI au sein des pouvoirs publics', auquel il a lui-même participé, et a trouvé des réponses aux questions posées ci-dessus. Un rapport de durabilité est un instrument qui nous permet de définir ce qui est essentiel dans notre stratégie de durabilité. Il existe également des directives pour transposer cela, avec la qualité requise, dans un rapport. Le rapport de durabilité s'intéresse surtout aux défis du futur et évalue les efforts entrepris au cours des années écoulées.

En 2014, l'IFDD a établi son premier rapport de durabilité suivant les directives GRI G4.  La mise en œuvre d'un outil tel que la GRI permet, en outre, à l'IFDD d'acquérir une importante expertise, qui peut ensuite être partagée avec d'autres services publics. Le rapport de durabilité concernant l'année 2014 s'appuye sur trois piliers, que nous retrouvons également dans les directives GRI G4, à savoir l'exercice de matérialité qui a livré 10 thèmes pertinents, l'implication des parties prenantes à l'aide d'une consultation et l'approche du management. En coopération avec un certain nombre de parties prenantes, l'IFDD a effectué un travail de préparation de la politique en matière de développement durable. Il s'attache par ailleurs de plus en plus, avec toujours moins de personnel et de moyens à disposition, à développer des outils pratiques au profit des autres services publics. Par ce rapport, l'IFDD vise à mieux préciser son rôle et ses efforts.

En 2015, l'IFDD a pris part, avec son rapport GRI G4, à l'édition annuelle des ‘Awards for Best Belgian Sustainability Reports’, organisée par l'Institut des Réviseurs d'Entreprise. Le jury a loué la clarté et la lisibilité du rapport, mais ce fut surtout le contenu de l'implication des parties prenantes qui valut au rapport un prix de finaliste.

Les normes GRI ont été publiées dans le courant de l'année 2016. Le 1er juillet 2018, elles remplaceront définitivement les directives GRI G4. Étant donné que l'innovation constitue l'un de nos piliers, la direction de l'IFDD a décidé que d'établir son rapport de durabilité 2015-2016 suivant ces normes. Les principes GRI G4 restent inchangés. C'est essentiellement la structure des exigences d'accompagnement qui est modulée et améliorée. Le rapport explique comment l'Agenda 2030 et les 17 SDGs sont devenus une opportunité pour l'IFDD. Et comment l'IFDD a développé sa stratégie de durabilité autour de ces SDGs. Un pas important en avant est le fait que l'IFDD se soit concerté avec ses parties prenantes au sujet de son rapport 2014 et ait intégré les leçons retirées de cette concertation dans le nouveau rapport.

Lisez aussi :