Languages

La réglementation des marchés publics fixe les règles économiques auxquelles les entreprises et organisations peuvent offrir leurs produits, services et travaux aux pouvoirs adjudicateurs. Les achats durables confèrent une dimension supplémentaire à ce jeu de l'offre et de la demande.

Ils tiennent compte de la responsabilité sociétale et des sensibilités avec lesquelles les citoyens, entreprises, organisations et pouvoirs publics sont confrontés. On peut également penser à encourager l'innovation (orientée sociétalement) ou à prévoir un accès suffisant pour les PME. Les achats durables tiennent également compte de la protection de l'environnement et de la réduction de l'empreinte écologique. Il existe enfin de nombreuses conditions préalables d'ordre social, qui prennent en compte les facteurs humains dans le processus de consommation ou de fabrication.
De nombreuses possibilités sont, dans l'intervalle, offertes pour tenir compte, de manière appropriée, des aspects durables dans les marchés publics. Certaines sont spécifiques à un groupe de produits, de services ou de travaux donné, comme la référence à des normes environnementales spécifiques, à des systèmes de gestion de l'environnement ou à des labels. D'autres, comme la prise en compte de conditions de travail humaines, présentent un caractère plus général.
 
Depuis 2005 déjà, l'Institut fédéral pour le Développement durable donne forme à la politique et à l'instrumentation des achats durables au niveau fédéral. À cette fin, l'IFDD anime notamment le groupe de travail « achats durables » de la CIDD  ainsi que différents groupes de travail s'occupant de thèmes partiels spécifiques. Il rassemble également les ressources des administrations régionales et locales au sein d'une coopération nationale, sous mandat de la Conférence interministérielle du Développement durable. Il s'accorde également avec différents groupes de travail européens actifs sur le thème des achats respectueux de l'environnement, éthiquement responsables et innovateurs.